Saule et les pleureurs : Western

Saule, le chanteur, alias Baptiste Lalieu, a grandi dans le plat pays de Brel, entre un papa belge fan de Frank Zappa et de Led Zeppelin, et une maman sicilienne amoureuse de Barbara et de Gainsbourg. Un shaker musical qu’il a vite épicé de ses propres découvertes, du rock hardcore à l’electro dance-floor.

A une époque, Saule hésitait entre devenir dessinateur de bande dessinée, comédien de théâtre ou star de rock. Entre deux cours au conservatoire d’art dramatique de Bruxelles, il joue dans un groupe punk. Un temps lassé de la distorsion et des décibels, notre Saule en solo cultive guitare acoustique et rimes douce-amères. Son premier album, intitulé « Vous êtes ici », au printemps 2006, lui apportera un début de notoriété au delà des frontières de la Belgique.

Aujourd’hui, Saule publie enfin son deuxième album. Boisé comme le précédent, mais au feuillage plus ample, plus touffu. Sous la houlette du réalisateur Seb Martel, le voilà qui étoffe ses sous-bois mélodiques : ici, un zeste d’Ennio Morricone, là des effluves africaines ou jamaïcaines, ailleurs des arpèges qui fleurent bon les seventies folk ou des guitares mordantes qui rappellent le groupe Calexico. Le disque s’intitule « Western », mais rien à voir avec une chevauchée poussiéreuse de fringants cowboys. Plutôt une suite de contes, romantiques ou cruels, nostalgiques ou passionnés.

Saule

Un album charmant qui nous prend par l’oreille et nous emmène dans un univers très construit. Avec des trouvailles à tous les étages. Dans les choeurs, dans les solos, dans les cuivres, dans les textes et les harmonies. Pas de doute, Saule a l'humour du travail bien fait et l'amour du beau bouleau.

« Western » sorti Janvier 2009 - Polydor/Universal FR

http://www.sauleetlespleureurs.be/
http://www.myspace.com/saulevousetesici